Copyright © 2014 International Property Measurement Standards Coalition

  
: : : : : : : M I C R O T O P : : : : : : :
Space Measurement Professional
Relevé de bâtiments, analyse de leurs superficies
  Certificats de mesurage normes IPMS et BOMA


"Area is the DNA of a building. Without clarity in denomination we cannot decode its true value"
(Marc Grief, IPMSC Standards Setting Committee)

"The unification of IPMS and BOMA areas offer a comprehensive examination of any Office Building, which will be of great benefit to those in the commercial real estate industry"
(ANSI/BOMA Z65.1-2017, page 4)




Analyse des superficies d'immeubles de bureaux en appliquant les normes IPMS for Office Buildings et BOMA Office Standard
  • International Property Measurement Standards (dont Microtop est Partner depuis mai 2014), développées par IPMS Coalition, sont la «monnaie universelle» pour les superficies de bâtiments partout dans le monde, best measurement practice qui permet son évaluation comparative sans ambiguïté en déterminant quels sont les espaces à inclure et en les classifiant. Elles supportent International Valuation Standards, qui à son tour supportent International Financial Reporting Standards.
    IPMS for Office Buildings est disponible depuis novembre 2014.

  • BOMA International est un membre fondateur de IPMS Coalition. En Amérique du Nord, BOMA Z65 Floor Measurement Standards établissent les règles qui s'appliquent à la plupart des baux commerciaux. Les BOMA Z65.1 (Office Buildings) ont instauré depuis des décennies le concept de «superficies locatives», en y incluant les aires communes (corridors, salles d'équipements, toilettes...) au prorata des occupants.
    D'après 2017 Office Standard fact sheet :
    "The purpose of the BOMA area measurement standards are:
    • To promote clear communications among all participants in a real estate transaction;
    • To provide consistent measurement of rentable square footage;
    • To allow accurate comparisons through a clearly understood method of measurement; and
    • Starting with the 2017 Office Standard, to align the BOMA measurement concepts and methodologies with the International Property Measurement Standards".
Pour les audits de superficies nous partons des plans numériques tel que construit de tous les étages; en cas de renouvellement de bail, si ces fichiers CAD sont assez exacts, détaillés et à jour il n'est pas nécessaire de remesurer.

Nos CAD-based Certifications IPMS+BOMA, signés et datés, sont destinés tant aux bailleurs qu’aux locataires / gestionnaires en location.
Dans nos plans à l’appui de ces certificats, les dimensions structurantes respectent ou surpassent l’exactitude exigée par BOMA (variance 2%).
Les certificats incluent :
  • Des tableaux IPMS for Office Buildings, avec les superficies IPMS 1, IPMS 2 - Office, IPMS 3 - Office (en m2 et pi2) étage par étage.
  • Des Global Summary of Areas selon ANSI/BOMA Z65.1-2017 Method A et Method B, qui partent de IPMS 2 (dénommée "Boundary Area" par BOMA) afin de calculer les "Rentable Areas" nord-américaines.
  • Pour chaque norme, les plans étiquetés de tous les étages sur des fichiers CAD, bitmap et .pdf à échelle normalisée.
Options supplémentaires sur demande :

Relevés de bâtiments
  • Plans as-built de centres d'hébergement, hôpitaux, anciennes usines converties en bâtiments à condos et autres actifs immobiliers.
    Utilisation, le cas échéant, de critères statistiques*.
    Formats fournis : fichiers CAD .dxf, layers d'après normes TPSGC/PWGSC, CDAO AICQ ou autre.
    Pour utilisation du personnel non technique : fichiers raster (.tif, .jpg, .png...), fichiers .pdf à échelle normalisée.
  • Tableaux avec des superficies (planchers, murs, toiture) et autres données.
    Formats fournis: fichiers .xls, .xlsx, .doc, .docx ou autres.
  • Modèles 3D construits sur CAD compatible Building Information Modeling (Modélisation des Données du Bâtiment). Formats fournis: fichiers .skp, .dwg, .dxf, .3ds, .dae, .fbx, .ifc, .kmz, .obj, .wrl ou .xsi.
*
Lorsqu'il y a des alignements (par exemple, de colonnes) nous les rectifions en trouvant les lignes qui s'y ajustent le mieux en autant que les écarts ne soient pas trop grands, après analyse statistique qui permet de détecter les valeurs qui ne correspondent pas aux séries. Ces critères statistiques sont aussi appliqués pour uniformiser, le cas échéant, la représentation de grandeurs réitératives, soit des longueurs (distances, largeurs, hauteurs, diamètres) ou des angles.